La Haute-Loire Paysanne 02 novembre 2017 à 08h00 | Par Suzanne MARION

Belle réussite pour le concours interrégional Limousin

La Limousine a fait son show dimanche 29 octobre, à Saugues, à l’occasion de son concours interrégional.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une présentation très relevée comme ici avec le Prix d’ensemble attribué au Gaec de la Margeride dans le Cantal.
Une présentation très relevée comme ici avec le Prix d’ensemble attribué au Gaec de la Margeride dans le Cantal. - © HLP

Un concours d’un très bon niveau, des animaux très bien préparés et des éleveurs motivés, c’est en ces termes que les responsables départementaux de l’élevage et du syndicat limousin comme le juge, éleveur dans les Hautes Pyrénées, Robert Arrouy, ont qualifié le concours interrégional Limousin qui s’est tenu ce week-end, les 28 et 29 octobre au Marché Michel Malige de Saugues. Un concours relevé et suivi par un public venu nombreux de Haute-Loire, de Lozère, du Cantal, du Puy-de-Dôme et même d’ailleurs.
241 bovins sur les 270 attendus, appartenant à 60 élevages, ont fait le déplacement en Margeride pour participer à ce rendez-vous désormais attendu par le monde de l’élevage allaitant et en particulier les amateurs de la belle Limousine.
Une race en progression qui prend la deuxième place en terme d’effectif au niveau national et la première en Haute-Loire. «Bien adaptée à toutes les régions, intéressante pour les éleveurs de par ses facilités d’élevage et ses qualités maternelles, intéressante aussi pour la boucherie par la qualité de sa viande, sa finesse d’os et son rendement carcasse, la Limousine affiche les meilleurs critères des races à viande» explique Robert Arrouy, qui ne cache pas sa préférence pour la jolie rousse. Un avis largement partagé par Gilles Cubizolles président du syndicat des éleveurs Limousins de Haute-Loire qui ajoute : «c’est une race qui s’adapte à tous types de sols, de reliefs et d’altitude. Et à travers ce type de manifestation, elle prouve sa docilité en se laissant facilement menée au milieu de la foule…».
Le samedi avait lieu les présentations des animaux dans les différentes sections suivies de la remise des prix le dimanche matin. Et dans l’après midi, ce sont tous les prix spéciaux qui étaient attribués par le juge particulièrement «fier d’être invité à ce concours». Il nous confiait sa surprise devant le niveau de cette présentation : «C’est l’un des trois plus grands concours au niveau national, de par le nombre d’animaux et de par la qualité des bêtes présentées». Il soulignait également la motivation des éleveurs et les performances des animaux : sachant qu’étaient présents un champion et un vice-champion, sacrés à Paris 2017. De quoi faire pâlir les voisins de la région berceau de la race.

La Limousine en pleine progression
Et le public, constitué de spécialistes et amateurs de la race, d’éleveurs du secteur ou de curieux simplement,  était conquis par cette qualité. Se massant autour du ring -un peu petit pour accueillir les animaux de chaque section et les lots pour les prix d’ensemble- jeunes et moins jeunes admiraient les concurrentes et concurrents y allant de leurs pronostics, dans une ambiance détendue.
Au fil du passage des sections, et à l’occasion des prix spéciaux, c’est sans surprise, le Cantal et la Lozère qui engrangeront le plus de prix, mais les élevages des autres départements n’ont pas à rougir, loin s’en faut.
Les élevages altiligériens, notamment, sont en pleine progression. Le président Gilles Cubizolles tient à féliciter les neuf élevages qui ont présenté des animaux saluant leurs efforts au quotidien en terme de génétique. Il souligne aussi «la cohésion des éleveurs limousins altiligériens qui ont grandement contribué à la réussite de ces journées ; des journées qui permettent de mettre en avant les atouts de cette race».
Le nouveau président de la Chambre départementale  d’Agriculture, Michel Chouvier, plus habitué aux vaches laitières, était néanmoins fier de cette manifestation interrégionale. Lui aussi a insisté sur la motivation et l’engagement des éleveurs limousins pour leur race. Il se félicite aussi du développement de l’élevage allaitant sur notre département, offrant ainsi aux agriculteurs «une alternative intéressante à ceux qui ne veulent ou ne peuvent faire du lait», et ce grâce à cette dynamique de la filière avec notamment des débouchés dans le cadre de la marque Limousine des Monts du Velay…
Michel Chouvier comme Gilles Cubizolles ont justifié le choix de Saugues pour organiser cet évènement, de par sa position géographique aux portes du Cantal et de la Lozère, mais aussi pour démontrer que sur un secteur difficile comme celui-ci, la production de viande, et en particulier avec la Limousine, est tout à fait possible. «C’est une région d’élevage et d’éleveurs, avec des jeunes» souligne Gilles Cubizolles.
À Saugues, ce week-end, la Limousine a su faire son show… et quel show !

Prix spéciaux

Meilleure génisse de l’année : Malaise Gaec du Mazuc (15)
Meilleure génisse de 2 ans : Laika Echavidre Laurent (15)
Meilleur mâle de l’année : Maître Gaec de la Margeride(15)
Meilleure aptitude bouchère Mâle : Levi Gaec Souvignet Patient (15)
Meilleure aptitude bouchère Femelle : Hecaille Gaec du Toiron Nadine et Nicolas(48)
Meilleur raceur Mâle : Excel Bruges Laurent (48)
Meilleur raceur Femelle : Indigo Gaec Souvignet Patient (15)
Meilleure génisse d’IA : Medina Gaec Lavigne (15)
Meilleure génisse pleine : Josephine Echavidre Laurent (15)
Meilleur Mâle 2 ans : Lutteur Combes Michel (15)
Meilleur Iboval Femelle : Harmonie Gaec De La Grange (48)
Meilleur Mâle sans corne : Neron Groupe sans Cornes des Sommets
Meilleure Femelle sans corne : Lina P Gaec de la Margeride (15)
Meilleur Mâle qualifié en Station : Jappelou Gaec De Selins (58)
Meilleur Mâle qualifié sur descendance : Hannibal Gaec Les Chauvets (48)
Championnat Mâle : Geant Gaec des Myosotis (15)
Championnat Femelle : Josephine Echavidre Laurent (15)
Challenge Espérance : Mâle Luteur Combe Michel (15)
Challenge Espérance Femelle : Malaise Gaec du Mazuc (15)
Meilleur Animal du Concours : Geant Gaec des Myosotis (15)
Prix d’Élevage : 1er Prix Gaec du Mazuc (15) ; 2ème Prix Gaec de la Margeride (15) ; 3ème Prix Gaec Lavigne (15) ; 4ème Prix Gaec Verlaguet (48) ;  5ème Prix Gaec Les Chauvets (48)
Prix d’ensemble : 1er Prix Gaec de la Margeride (15) ; 2ème Prix Gaec Souvignet Patient (15) : 3ème Prix Gaec Les Chauvets (48) ; 4ème Prix Gaec Toiron Nadine et Nicolas (48) ; 5ème Prix Gaec Combourieu 43.
Challenge interdépartemental : 1er Cantal ; 2ème Lozère ; 3ème Bouches-du-Rhone ; Isère ; Saône-et-Loire ; 4ème Haute-Loire ; 5ème Loire.

Élevages de Haute-Loire

Neuf élevages ont présenté des animaux : Gaec Combourieu ; Earl d’Espradat ; Earl Cubizolles ; Gaec des Esclops ; Gaec Minival ; Pascale Fournier ; Julien Michel ; André Franck ; Jean-Michel Porte.
La moisson n’a pas été exceptionnelle pour notre département, mais soulignons néanmoins un très beau 1er prix pour Noblesse du Gaec Combourieu dans la section 1 des génisses nées de janvier à mars 2017 ; un 2ème prix pour Hachette de Julien Michel en vaches non suitées et pour Néron de Franck André en mâles nés en juillet et août 2016 ; un 3ème prix pour Morale du Gaec Combourieu dans la section des génisses nées en juillet et août 2016 et pour Matador de l’Earl Cubizolles en mâles nés en juillet et août 2016.
Bravo à tous les éleveurs.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui