Le Réveil Lozère 12 juillet 2017 à 08h00 | Par Marie Renaud

Une « méditerrannéisation » du climat du Massif central d’ici 2050

Avec des différences notables selon les territoires, le Massif central connaîtra certainement des évolutions climatiques sensibles. Le récent colloque AP3C à Vetagrosup explorait les différents scenarii et dégageait plusieurs pistes de travail.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La table ronde regroupait Bruno Dufayet, président de la Confédération nationale de l’élevage (CNE) et de la commission enjeux sociétaux chez Interbev, Henri Landes, maître de conférences à Sciences Po Paris et fondateur de Climates, Richard Moine, éleveur dans l’Allier et élu à la chambre d’agriculture de l’Allier, Maud Bouchet, de Coop de France Aura et Jérôme Orvain, conseiller régional Nouvelle-Aquitaine, délégué à l’agro-écologie.
La table ronde regroupait Bruno Dufayet, président de la Confédération nationale de l’élevage (CNE) et de la commission enjeux sociétaux chez Interbev, Henri Landes, maître de conférences à Sciences Po Paris et fondateur de Climates, Richard Moine, éleveur dans l’Allier et élu à la chambre d’agriculture de l’Allier, Maud Bouchet, de Coop de France Aura et Jérôme Orvain, conseiller régional Nouvelle-Aquitaine, délégué à l’agro-écologie. - © Marie Renaud

Qu’on le veuille ou non, le changement climatique est une réalité. Et qui d’autres que ceux qui sont en prise directe avec le climat peuvent s’en rendre compte. Depuis 2015, le service interdépartemental pour l’animation du Massif central (Sidam), épaulé par différents partenaires dont des instituts techniques, explore les relations entre agriculture et évolution climatique. Les premières conclusions ont été rendues, mardi 4 juillet dernier, à l’occasion d’un colloque intitulé « Le   [...]

 

» Lire la suite sur le site Le Réveil Lozère

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes