La Haute-Loire Paysanne 16 mars 2016 à 08h00 | Par Véronique GRUBER

Jeunes Agriculteurs : Une journée d’échanges avec les présidents de cantons

Les jeunes agriculteurs présidents de cantons ont suivi une formation spécifique le 15 mars dernier au Puy-en-Velay. Temps d’échanges.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une dizaine de présidents de cantons JAa participé à cette journée d’échanges au Puy.
Une dizaine de présidents de cantons JAa participé à cette journée d’échanges au Puy. - © HLP

2016 étant une année élective pour les JA, de décembre à janvier, les JA ont élu leurs présidents de cantons. Sur les 19 présidents fraîchement élus, 13 ont pris cette responsabilité pour la première fois. C’est pour cette raison que le syndicat a souhaité organiser, pour la première fois en Haute-Loire, une formation spécifiquement dédiée aux présidents de cantons. Animée par quelques responsables JA, le président Anthony Fayolle, le secrétaire général Aymeric Soleilhac et la trésorière adjointe et responsable de la formation, Laurine Rousset, l’animatrice Aude Brande et un ancien responsable JA, Jean-Julien Deygas, cette formation d’une journée s’est déroulée le 15 mars dernier au Puy-en-Velay.


Redynamiser les cantons

«L’objectif principal est de remobiliser les troupes, de redynamiser les cantons et de renforcer le lien entre les cantons et le département» explique Laurine Rousset. La formation a démarré avec la présentation du rôle du syndicalisme et  du syndicat Jeune Agriculteur, son histoire, ses missions et son fonctionnement (de l’échelon local jusqu’à l’échelon européen). Elle s’est poursuivie avec la présentation des outils que les présidents de canton ont à leur disposition au sein de JA (carte du département et des structures locales, chaîne téléphonique, personnes ressources...). Une fois la structure JA décortiquée, les participants ont pu découvrir le rôle et les missions d’un président de structure locale ; une responsabilité que beaucoup de présidents de canton de ce nouveau bureau n’ont encore jamais pratiqué ! Un président de canton est là pour rassembler, transmettre de l’information, fédérer, dynamiser et  représenter (voir encadré ci-contre). Basé sur l’échanges entre les participants eux-mêmes et avec les responsables animant la formation, les présidents de canton ont participé à des travaux de groupes pour faire émerger des projets à développer sur leurs secteurs ou bien pour évoquer la gestion de situations de crise.

Véronique Gruber

Les membres du nouveau bureau JA en compagnie des présidents de cantons.
Les membres du nouveau bureau JA en compagnie des présidents de cantons. - © HLP

Rencontre avec le nouveau bureau des Jeunes Agriculteurs

Le 15 mars, les JA de Haute-Loire ont présenté les 16 membres de leur bureau récemment élu ; 16 membres qui représentent l’ensemble des productions et des différentes zones du département (consultez la liste des membres dans notre précédent numéro en page 05). L’occasion pour le syndicat de communiquer sur ses principaux axes de travail pour ce nouveau mandat de 2 ans.  Le premier axe est le dossier installation suivi désormais par Vincent Rebeller. Le président des JA, Anthony Fayolle, a évoqué le projet de créer un groupe installation qui permettrait de travailler sur un état des lieux, d’identifier les freins à l’installation et d’accompagner encore mieux les jeunes dans leurs parcours.Le second axe de travail des JA concerne la défense du métier d’agriculteur, «la défense des prix de nos produits, c’est un dossier  que l’on suit régulièrement».Le troisième axe de travail a trait à la communication des JA à tous les échelons.  Animés par la volonté d’aller à la rencontre des consommateurs, les JA ont à coeur d’organiser plusieurs manifestations telles que l’opération sourire, les finales de labours et les jugements de bétail.«Nous tenons par ailleurs à garder une dynamique à l’échelle du canton, ce qui permet de stimuler la structure JA et de maintenir des actions sur le territoire» souligne Anthony Fayolle.Après avoir tracé les grandes priorités d’actions pour le mandat à venir, les JA ont tenu à évoquer deux sujets d’actualité importants à leurs yeux : la présence de loups dans la région de Saugues et la rencontre entre producteurs de lait et la laiterie de Beauzac qui avait lieu ce jour.Concernant les loups, Guillaume Redon, secrétaire général adjoint,  a résumé la situation : «6 loups se seraient échappés du parc de Ste Lucie en Lozère il y a environ une semaine. Sur les 6 loups, 5 auraient été récupérés. Il en resterait 1 seul à l’extérieur du parc...», un constat qui étonne beaucoup les JA car à Saugues «la population  voit un loup chaque jour ces temps-ci !» signale Guillaume Redon.Alors que les animaux s’apprêtent à sortir des bâtiments dans quelques jours, les JA et la FDSEA de Lozère et de Haute-Loire en appellent «aux autorités compétentes afin de trouver ensemble des solutions concrètes face à cette problématique mettant en péril nos élevages» (voir communiqué en page 02). L’autre sujet d’actualité concernait la rencontre entre la laiterie de Beauzac et une délégation d’agriculteurs. La réunion s’est bien déroulée, les discussions étaient contructives. Une prochaine réunion technique aura lie mi-avril. Affaire à suivre.

Véronique Gruber

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui