La Haute-Loire Paysanne 15 octobre 2015 à 08h00 | Par Véronique GRUBER

Région : La profession agricole présente un projet fort et ambitieux pour la nouvelle région

La profession agricole d’Auvergne et de Rhône-Alpes a présenté un projet agricole commun aux candidats qui se présenteront aux élections régionales en décembre prochain.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Adrien Bourlez (président JA Rhône-Alpes),  Patrick Escure (président FNSEA Auvergne et CAF Auvergne), Michel Gioux (vice-président FRSEA Rhône-Alpes) et Benoît Julhes, président JA Auvergne, ont présenté leur projet agricole devant les candidats aux élections régionales.
Adrien Bourlez (président JA Rhône-Alpes), Patrick Escure (président FNSEA Auvergne et CAF Auvergne), Michel Gioux (vice-président FRSEA Rhône-Alpes) et Benoît Julhes, président JA Auvergne, ont présenté leur projet agricole devant les candidats aux élections régionales. - © HLP

C’est dans le cadre du Sommet de l’Elevage, le 9 octobre, que l’ensemble des organisations professionnelles agricoles des régions Auvergne et Rhône-Alpes, qui seront bientôt unies au sein d’une même entité, ont choisi de dévoiler leur projet agricole commun. La cible de la profession agricole rassemblée au sein du CAF* (Conseil de l’Agriculture Française), était les candidats «têtes de liste» qui entendent se présenter aux prochaines élections régionales. Sur les 10 mouvements politiques qui se sont dernièrement portés candidats, 6 ont répondu présents ce jour (voir encadré).Ce temps fort orchestré par la profession agricole s’est ouvert sur la diffusion d’un film présentant les grands chiffres del’agriculture de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes. Avec 62 500 exploitations 116 000 agriculteurs actifs et 3,1 millions d’ha de SAU, l’agriculture est sans nul doute un secteur qui compte sur ce territoire. Quatre responsables professionnels, Adrien Bourlez (président JA Rhône-Alpes), Patrick Escure (président FNSEA Auvergne), Michel Gioux (vice-président FRSEA Rhône-Alpes) et Benoît Julhes, (président JA Auvergne) ont  exposé les grands axes du projet agricole régional (PAR) : les hommes, les produits et les territoires. A travers ce projet, la profession agricole s’est engagée sur une triple ambition : produire des biens alimentaires de qualité ; redonner, par le prix à la production, la juste valeur à leur travail ; devenir moteur d’une économie agricole forte et génératrice d’emplois.Le PAR s’articule autour de 6 thématiques prioritaires : la performance économique, le foncier, l’installation, la formation, l’environnement et la montagne.Sur l’enjeu de la performance des exploitations, la profession suggère de favoriser une agriculture créatrice de valeur, de promouvoir le développement des productions rémunératrices, de mutualiser les moyens, d’optimiser les capacités de production et de transformation ; elle demande un effort tout particulier en matière de recherche et d’innovation.La profession, qui réclame la gouvernance du foncier agricole,   demande que la consommation de ce foncier soit limitée. Elle  donne le feu vert pour des opérations d’aménagement foncier et des schémas des structures adaptés à chaque territoire tout en insistant sur la maîtrise du prix du foncier agricole.Pour la profession, l’installation doit se faire sur des exploitations viables, vivables et transmissibles en privilégiant le modèle agricole familial.En matière de formation, le PAR fixe un certain nombre d’ambitions dont celle de développer une offre de formation initiale et continue cohérente et adaptée aux enjeux des filières ou encore de former de futurs responsables.Sur l’environnement, le projet vise à positionner les agriculteurs comme des agronomes, garants de la biodiversité et de la durabilité des ressources. Il s’agit aussi de rémunérer le service environnemental fourni.Etant donné que 67% du territoire de la future région se situent en montagne, la profession propose de se servir de la montagne pour structurer l’économie du territoire, en valorisant les produits qui en sont issus, en prenant en compte les surcoûts de logistique, en développant l’activité agricole...Les responsables professionnels espèrent à présent que ce projet fort et ambitieux se déclinera en propositions concrètes au sein de la nouvelle région.


Véronique Gruber


* Le CAF réunit la FNSEA, JA, CNMCCA : MSA, Crédit Agricole, Groupama, Coop de France, APCA.En Auvergne, le CAF est présidé par Patrick Escure et en Rhône-Alpes par Jean-Pierre Royannez.


Adrien Bourlez (président JA Rhône-Alpes),  Patrick Escure (président FNSEA Auvergne et CAF Auvergne), Michel Gioux (vice-président FRSEA Rhône-Alpes) et Benoît Julhes, président JA Auvergne, ont présenté leur projet agricole devant les candidats aux élections régionales.
Adrien Bourlez (président JA Rhône-Alpes), Patrick Escure (président FNSEA Auvergne et CAF Auvergne), Michel Gioux (vice-président FRSEA Rhône-Alpes) et Benoît Julhes, président JA Auvergne, ont présenté leur projet agricole devant les candidats aux élections régionales. - © HLP

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui