La Haute-Loire Paysanne 03 juin 2015 à 08h00 | Par F.Augère

Aide aux éleveurs de porcs : soutien aux éleveurs de porcs spécialisés

Une enveloppe nationale de 5 millions d’€ vise à alléger les charges des éleveurs les plus endettés. Réaction de Etienne de Veyrac Président de la section porcine de la FDSEA43 : «5 M€… c’est bien mais insuffisant»

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Etienne de Veyrac est Président de la Section 
porcine de la FDSEA43.
Etienne de Veyrac est Président de la Section porcine de la FDSEA43. - © HLP

Face à la grave crise que les producteurs de porcs traversent, le Ministre de l'agriculture a débloqué des fonds pour alléger les charges financières des éleveurs spécialisés. Qu'en pensez-vous ?
E.dV : Depuis l’embargo Russe en janvier 2014, la crise pour les éleveurs de porcs s’est accentuée, il a fallu attendre plus d’un an pour que les pouvoirs publics réagissent ! Ils ont d’abord mis en place une aide au stockage, courant février 2015 qui a pris fin depuis. Vient maintenant une aide directe aux producteurs les plus en difficulté, 5M€ sont débloqués : c’est bien mais insuffisant quand on sait qu’il manque entre 15 et 25 centimes au kg !

Selon vous, et au regard des critères d'éligibilité pour accéder à ce soutien, les éleveurs de porcs de Haute-Loire pourront-ils bénéficier de ce soutien ?
E.dV : L’enveloppe du FAC a été répartie entre les régions, 86 000 € ont été attribués à l’Auvergne. Mais les conditions d’éligibilité sont strictes et je crains malheureusement que bon nombre d’éleveurs de Haute-Loire ne puissent prétendre à cette aide, la production porcine étant souvent chez nous couplée à d’autres productions.

Que conseillez-vous aux éleveurs ?
E.dV : Les éleveurs ont jusqu’au 31 juillet pour effectuer la demande de prise en charge d’intérêts. Il faut qu’ils se renseignent rapidement auprès de la DDT pour voir si leur exploitation est éligible. Nous avons par ailleurs obtenu, via la MSA, un petit soutien pour les récents investisseurs, et les JA, qui représentent la force vive de notre production. Les producteurs concernés ont reçu, ou vont prochainement recevoir, un courrier de la MSA pour leur indiquer les démarches à faire pour obtenir cette aide. De plus, nous avons demandé un rendez-vous au Président de la MSA Auvergne pour étudier les possibilités d’étalement de paiement des prochaines cotisations, sans pénalités, car la situation économique des éleveurs s’aggrave de mois en mois.

La conjoncture économique semble-t-elle s'améliorer, avec les beaux jours qui arrivent notamment ?
E.dV : Avec l’arrivée des beaux jours, la consommation devrait normalement augmenter, et donc faire remonter un peu les cours. Mais il ne faudrait pas que la remise sur le marché des porcs qui ont été stockés ces derniers mois dans le cadre de l’aide au stockage privé, et qui s’est arrêtée début mai, atténue cette embellie tant attendue !


Propos recueillis par mail, par Florence AUGERE

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui