La Haute-Loire Paysanne 05 septembre 2013 à 14h22 | Par Suzanne MARION

Porcs - «Le porc de Haute-Loire ne sera pas bradé»

Les éleveurs de porcs de Haute-Loire refusent d'entrer dans le jeu des super promotions des magasins U.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La promotion de la discorde...
La promotion de la discorde... - © HLP-Montage Excepto

C'est une première, les éleveurs de porcs de Haute-Loire ont décidé un boycott. Ils refusent de céder à la demande des magasins U pour une opération de promotion en cours (du 3 au 7 septembre 2013) au plan national.
Maurice Imbert président de la section porcine de la FDSEA et de l'Association des éleveurs de Porcs de Haute-Loire nous explique la situation et la position des éleveurs.
«La situation est claire. En Haute-Loire, et même en France, on manque de porcs. Cela s'explique par la fermeture de plusieurs élevages suite aux mises aux normes, au défaut de rentabilité, ou à l'augmentation des matières premières en 2012. Cette pénurie a eu pour conséquence une hausse du prix du porc qui approche aujourd'hui des records jamais atteints depuis plus de 5 ans : 1,75 EUR le kg, prix cadran. On peut dire que c'est une période faste en terme de prix... mais n'oublions pas les charges en face».

Pas de porcs de Haute-Loire cette semaine
Au vu de ce contexte, les éleveurs altiligériens ont été très surpris de l'opération de promotion lancée sur le plan national, et plus encore de la demande des magasins U du département. Du 3 au 7 septembre, ils proposent des prix extrêmement  bas  pour des pièces vendues en gros : épaule, longe, jambon, estampillées VPF (viande de porc français). Mais ce qui a fortement contrarié Maurice Imbert et ses collègues éleveurs, c'est la demande faite aux abatteurs locaux par les magasins U de Haute-Loire, de leur fournir du porc de Haute-Loire -produit local sur lequel ils ont bâti leur réputation- sur la base tarifaire nationale.
Aussitôt, Maurice Imbert a appelé les responsables de magasins pour leur faire part de la surprise et de l'imcompréhension des éleveurs sur cette opération, et leur a clairement signifié que les éleveurs refusent de se laisser embarquer dans cette opération qui met à mal tout le travail fait pour valoriser la filière porc de Haute-Loire.
Pour cela, les éleveurs ne livreront pas d'animaux cette semaine. Il n'y aura donc pas de porc de Haute-Loire dans les magasins U à l'occasion de cette promotion nationale. De plus les éleveurs demandent le retrait de toute la publicité sur le porc de Haute-Loire durant cette période. «C'est une action symbolique» reconnait Maurice Imbert qui refuse de brader cette viande de qualité. De plus, il craint que de tels agissements contribuent à déstabiliser toute la filière. «Aujourd'hui, les abatteurs ont le couteau sous la gorge. si on laisse faire cette politique tarifaire, à terme, on n'aura plus d'abatteurs, puis plus d'éleveurs. C'est toute la filière qui est en danger».


Suzanne Marion

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui