La Haute-Loire Paysanne 25 juin 2014 à 10h03 | Par Article : Véronique Gruber / Vidéo : Helena Cauvet

En vidéo : les grilles de la Préfecture tapissée de papiers par les agriculteurs

Excédés par l’empilement des contraintes administratives et réglementaires, les agriculteurs de Haute-Loire ont manifesté leur mécontentement devant la Préfecture au Puy-en-Velay.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Les grilles de la Préfecture tapissée de papiers par les agriculteurs (© HLP)

Le 24 juin au matin, les agriculteurs de la FDSEA et des JA de Haute-Loire ont répondu à l’appel à la mobilisation nationale lancé par la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs. Le lieu de leur action se déroulait devant les grilles de la Préfecture au Puy. Nombreux, sans tracteur ni aucune autre machine agricole, ils avaient pris soin d’apporter... des tas de papiers pour dénoncer l’excès de contraintes administratives et réglementaires qui étouffent et paralysent peu à peu leurs exploitations. Les grilles de la Préfecture et sa cour interieure ont très vite été recouvertes d’une épaisse couche de papiers (journaux, papiers broyés). Une manière de montrer aux representants des pouvoirs publics que le métier d’agriculteur ne consiste pas à remplir des papiers !

(...)

"Les agriculteurs sont excèdés, ils ont l’impression d’avoir un gendarme à chaque coin de champ. Je rappelle qu’en Haute-Loire environ 20 à 25% des agriculteurs sont controles chaque annee. C’est enorme. Quelle autre profession est-elle concernee par un taux de controle aussi fort ?» a souligne Yannick Fialip.

Aller vers le bon sens paysan

Les agriculteurs réclament un retour au bon sens paysan et tiennent, par dessus tout, à ce qu’on leur fasse confiance. «Les agriculteurs français sont des gens responsables, formes et compétents. Ils savent produire en respectant l’environnement par leurs bonnes pratiques, par le progrès technique et agronomique et avec du bon sens... Ma mission première est d’installer des jeunes, or elle est difficile à conduire à cause de toutes ces règles et contraintes» a expliqué Anthony Fayolle, president des JA. A l’issue de cette action, les responsables de la FDSEA et des JA ont rencontré le Prefet de Haute-Loire pour lui faire part de leur volonté d’obtenir un moratoire total sur l’ensemble des contraintes. Cette action, qui se voulait cette fois-ci pacifique, pourrait toutefois se durcir cet automne si les agriculteurs n’obtiennent aucune amélioration.


VERONIQUE GRUBER

Retrouvez l'article entier dans le journal la Haute-Loire Paysanne du vendredi 27 juin 2014.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui