La Haute-Loire Paysanne 07 janvier 2015 à 08h00 | Par Véronique GRUBER

FDSEA-JA : Deux présidents qui regardent l’avenir avec optimisme

Les présidents de la FDSEA et des JA, respectivement Yannick Fialip et Anthony Fayolle, ont présenté leur voeux pour l’année 2015 à la presse locale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les présidents Anthony Fayolle et Yannick Fialip ont souhaité une bonne et heureuse année pour le monde agricole.
Les présidents Anthony Fayolle et Yannick Fialip ont souhaité une bonne et heureuse année pour le monde agricole. - © HLP

A l’occasion de la présentation des voeux de la FDSEA et des JA à la presse locale mardi 6 janvier, les présidents des deux syndicats agricoles ont passé en revue les grands enjeux pour le monde agricole en 2015.
Le premier de ces enjeux concerne le prix des produits agricoles. Yannick Fialip, président de la FDSEA a tracé les perspectives de prix dans les principales filières qui intéressent notre agriculture départementale. «En ce qui concerne le lait, la conjoncture s’est retournée et sera plus difficile en 2015, en particulier le 1er semestre. Mais il s’agit seulement d’un trou d’air et la fin d’année 2015 devrait être beaucoup plus favorable pour les producteurs. Au cours de cette année, les producteurs devront faire face à une baisse de prix du lait, dans le même temps on espère une baisse des charges sur les exploitations (à l’image du gazole et du soja annoncé à la baisse).
Les producteurs de viande qui sortent d’une année difficile, devraient observer des améliorations en terme de prix en 2015. Dans un contexte de demande mondiale soutenue, on espère  que les prix se tiendront mieux.
Si la viande ovine affiche des prix soutenus en ce début 2015, il faut toutefois rester attentif à l’importation de viande ovine de Nouvelle Zélande vendue à bas prix auprès des consommateurs français ! En viande porcine, nous manquons de production et les projets d’installation se font rares. Concernant la volaille, des abatteurs sont à l’heure actuelle à la recherche de nouveaux producteurs en Haute-Loire. Pour les céréales, on espère une bonne année météorologique tout comme pour la Lentille Verte du Puy».

Tourner une page
Yannick Fialip a rappelé les combats menés par la profession agricole en 2014 liés aux contraintes administratives et environnementales ; le loup, le projet d’extension des zones vulnérables, les aides PAC, tels ont été les grands dossiers sur lesquels les deux syndicats agricoles se sont mobilisés.  En 2015, le président de la FDSEA aimerait tourner une page : «On espère que le gouvernement passera à une logique économique car notre pays subit de plus en plus la concurrence d’autres pays européens. Nous espérons que le message positif du président Hollande sera relayé par le ministère de l’Agriculture et le Préfet de notre département».
Cette année, la FDSEA et les JA resteront mobilisés sur un enjeu d’importance, la PAC. Même si la réforme de la PAC est plutôt favorable à l’agriculture de montagne et aux zones d’élevage, des ajustements doivent encore intervenir (prime vache allaitante, soutiens à la montagne..).

Perspectives électorales
Les perspectives électorales font également partie des grands enjeux de l’année pour Yannick Fialip : «Il y aura les cantonales, mais aussi en décembre, les élections régionales avec le projet de fusion de 2 grandes régions». Le syndicalisme agricole d’Auvergne a prévud’organiser un programme agricole qui sera soumis aux listes de candidats à la présidence de la future région.
2015 étant une année élective au sein de la FDSEA, Yannick Fialip a confié son souhait de se présenter à la présidence pour les trois prochaines années. Et c’est avec optimisme qu’il regarde vers l’avenir. Le congrès de la FDSEA se tiendra le 1er avril.

«D’une année de contraintes à une année d’optimisme»
C’est dans le même état d’esprit qu’Anthony Fayolle, président des JA, aborde cette nouvelle année. Il confie : «J’ai un souhait, celui de passer d’une année de contraintes à une année d’optisme et de réalisme. J’aimerais que 2015 soit une année où l’économie revienne au centre des débats». Anthony Fayolle a présenté les grands axes de travail des JA pour 2015. Les JA comptent notamment travailler sur les phénomènes qui entravent le bon fonctionnement de l’activité agricole en Haute-Loire ; c’est un sujet qui sera à l’ordre du jour de l’assemblée générale des JA le 10  avril prochain.
En matière de parcours à l’installation, le président a rappelé l’importance d’un accompagnement pour les jeunes qui reprennent une exploitation. Anthony Fayolle a annoncé la mise à jour de la charte à l’installation (qui date de 2010) ; charte qui dresse la liste des accompagnements pour les jeunes agriculteurs.
Enfin, en février prochain, les JA participeront à la journée de l’orientation pour montrer que l’agriculture est un secteur dynamique en Haute-Loire. Les JA travaillent également sur un autre projet en se portant candidat à l’organisation du congrès national des JA en 2016 en Haute-Loire.


Véronique Gruber

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui