La Haute-Loire Paysanne 29 août 2012 à 15h26 | Par Véronique GRUBER

Lentilles Vertes du Puy - Une cuvée 2012 exceptionnelle en qualité mais médiocre en rendements

Cette année, la perle verte se distingue par sa qualité avec une couleur idéale homogène et un grain régulier. La quantité, elle, n’est malheureusement pas au rendez-vous. D'ores et déjà, les responsables de la filière invitent les producteurs à ensemencer de la Lentilles pour la campagne 2013.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le rendement moyen de cette campagne est de 7 à 8 qx/ha.
Le rendement moyen de cette campagne est de 7 à 8 qx/ha. - © HLP

C’est l’heure de la récolte pour la Lentille Verte du Puy. Le 24 août dernier, environ 95% des surfaces de la zone d’appellation étaient déjà récoltées.
Le cru 2012 est d’une qualité remarquable, c’est ce qu’il ressort de la conférence de presse organisée la semaine dernière par l’ODG Lentille Verte du Puy en présence d’Antoine Wassner, président, Huguette Trescarte, présidente de la commission communication-promotion, Philippe Boyer, vice-président d’Euréacoop, Laurent Beraud, président du groupement des producteurs, Grégory Sauvant, animateur de l’ODG et Bernard Daudet technicien Chambre d'Agriculture en charge de la lentille Verte du Puy.
Les conditions météorologiques idéales (chaleur et temps sec) de ces dernières semaines, en fin de maturité de notre légume sec, ont donné une lentille particulièrement belle ; d’une couleur parfaite, verte aux reflets bleutés, et très homogène, la Lentille Verte du Puy est plus belle que jamais et ses grains sont réguliers.

Entre 7 et 8 qx/ha
Si la qualité est au rendez-vous, la quantité, elle, est la grande absente ! Les surfaces semées sont en baisse de 18 % par rapport à l’année dernière (3 333 ha contre 4 103 ha en 2011). La concurrence des céréales aux prix rémunérateurs, la concurrence du lait avec des quotas supplémentaires disponibles et quelques problèmes techniques liés à la culture (désherbage) expliquent la diminution des emblavements.
Les rendements de la récolte 2012 ne sont pas très bons. L’ODG estime le rendement entre 7 et 8 qtx/ha mais selon les lieux, les résultats s’avèrent très différents (compris entre 0 et 22qx/ha).  Sur le plateau volcanique les rendements sont meilleurs que dans les zones basses. «Dans les secteurs autour de St Julien Chapteuil et de Monistrol-sur-Loire, des régions habituellement moins vouées à la culture de Lentilles Vertes du Puy, les producteurs obtiennent de très bons résultats en terme de rendements. C’est encourageant !» a indiqué Antoine Wassner.
Ces mauvais rendements sont consécutifs à des perturbations météorologiques. Les pluies de ce printemps ont retardé les semis et parfois même provoqué l’asphyxie de lentilles semées. L’excès d’eau dans les parcelles ont aussi gêné, voire empêché les opérations de désherbage.

Le travail paye…
En matière de rendement, le travail de l’agriculteur paye. «Les producteurs qui réalisent un bon suivi technique de leurs parcelles et qui veillent à assurer des rotations tous les 5 ans, obtiennent de meilleures récoltes» constate  l’ODG.

En 2013 : il faut produire de la Lentille Verte du Puy
Cette absence de volumes de Lentilles Vertes du Puy en 2012 induit un risque de rupture partielle dans les lieux de vente.
Les responsables de l’ODG et les trois conditionneurs invitent donc les producteurs à semer ce légume sec en 2013. «Non délocalisable, la Lentille Verte du Puy est notre richesse. Il ne faut pas se démobiliser» a indiqué Antoine Wassner. «La campagne prochaine nous laisse penser que la culture de Lentille sera moins en concurrence avec d’autres cultures car les producteurs ont pu faire des stocks fourragers importants pour nourrir leur cheptel» a souligné Huguette Trescarte.
L’ODG travaille à l’heure actuelle sur un problème récurrent qui perturbe vivement l’ensemble des producteurs: le désherbage et tout particulièrement l’absence de molécules réellement efficaces sur les adventices de la Lentille Verte du Puy (Bleuets, Ortie royale et Matricaires).
Jusqu’en 2010, les producteurs utilisaient le Bétanal Novation. Or, depuis 2011 ce produit distribué par Bayer n’est plus autorisé sur la Lentille Verte du Puy (cette molécule reste par ailleurs autorisée sur betterave). En contre partie, la filière a obtenu une modification de l’AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) pour le Challenge 600 sur un usage en pré-levée et en post-levée. Or, ce produit ne semble pas apporter entière satisfaction sur toutes les adventices. L’ODG cherche donc à obtenir un produit efficace tout en conservant une gestion raisonnée des désherbants.
Cette problématique du désherbage fera d’ailleurs l’objet d’une rencontre au Puy-en-Velay en Préfecture le 3 septembre prochain, en présence des membres de la filière, des élus du département et de l’administration.

.

Grenelle de la Lentille, le 3 septembre

A la demande de la filière Lentille Verte du Puy, la préfecture de Haute-Loire organise le Grenelle de la Lentille le 3 septembre.
Ce jour-là, seront réunis autour d’une même table les responsables de l’ODG, les présidents du groupement et du syndicat des producteurs, la Chambre d’Agriculture, l’administration (DDT, DGAL), les élus du département, la vice-présidente du Conseil régional et les services de la Préfecture.
L’objectif de la filière est de sensibiliser les élus et l’administration sur les difficultés que rencontre la filière en matière de désherbage.
L’ODG se tourne à présent vers les élus politiques et demande leur appui afin de trouver une solution qui permette un désherbage efficace des lentilles. «Faut-il essayer de faire pression pour utiliser à nouveau le Bétanal Novation ou bien faut-il orienter notre recherche vers d’autres molécules ? Nous faisons appel aux élus pour qu’ils nous aident à trouver une solution» explique Antoine Wassner.
Sans molécules efficaces contre les adventices, la filière risque de souffrir du découragement des producteurs.

Campagne 2012 en chiffres

3 330 ha semés (-18% par rapport à 2011)
Surface moyenne par producteur : 4,71 ha contre 5 ha en 2011
707 producteurs (-13%)
Rendement estimé entre 7 et 8qx/ha (contre 10,40 en 2011)
Rendements aléatoires de 0 à 22 qx/ha
Volume commercialisé prévision 2012 : entre 3 500 et 4 000 T.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui