La Haute-Loire Paysanne 11 juin 2014 à 14h49 | Par Véronique GRUBER

Sécheresse - La profession agricole demande l'ouverture d'un dossier calamités agricoles

Le manque d'eau de ces dernières semaines et les fortes chaleurs qui s'installent incitent la profession agricole à demander l'ouverture d'un dossier calamités agricoles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Alors que la sécheresse s'installe en Haute-Loire, la profession agricole entend réagir vite en demandant l'ouverture d'un dossier calamités agricoles.
Alors que la sécheresse s'installe en Haute-Loire, la profession agricole entend réagir vite en demandant l'ouverture d'un dossier calamités agricoles. - © HLP

La Haute-Loire souffre d'un déficit hydrique très important. Selon les communes, le déficit pluviométrique avoisine les - 30% à - 80% par rapport à une année normale. Certains secteurs sont davantage victimes du manque d'eau, c'est par exemple le cas de Valprivas, du brivadois et d'une partie du plateau volcanique» explique le président de la FDSEA,Yannick Fialip fortement mobilisé sur ce dossier depuis quelques semaines déjà.

Déficit hydrique
Ce déficit hydrique a eu des conséquences négatives sur les exploitations agricoles. «Les quantités d'herbe récoltées sur les premières coupes ont été moins importantes ; les pertes sont évaluées à - 25% pour les moins touchées à - 70% pour d'autres. Mais heureusement, la qualité (du fourrage) était au rendez-vous !» note Yannick Fialip.

Fortes chaleurs
Au manque d'eau s'ajoute à présent la canicule... L'arrivée de températures très élevées sur notre département contribue à alimenter l'inquiétude de la profession agricole. «A présent, nous sommes soucieux pour les cultures d'été. Je crains qu'il n'y ait pas de seconde coupe d'herbe car la chaleur empêche l'herbe de pousser. 
Les maïs qui, jusqu'à présent, n'ont pas poussé à cause du froid, n'évoluent plus à cause du manque d'eau».   Un certain nombre d'exploitants vont devoir ponctionner leur stock dès cet été pour nourrir leurs animaux. La situation s'aggrave de jour en jour et la pluie n'est toujours pas annoncée pour notre département, mis à part quelques orages très localisés.
Dans ce contexte, la FDSEA a demandé à tous ses délégués cantonaux de faire part de la situation de chacun sur leur territoire respectif. Suite à ce tour d'horizon interne, le syndicat a décidé d'alerter la Préfecture et de demander l'ouverture d'un dossier calamités agricoles sur la sécheresse pour la Haute-Loire.
La première réunion «Sécheresse» réunissant la profession agricole et  les représentants de l'Etat autour d'une table s'est déroulée mercredi 11 juin.

Première réunion sécheresse
A cette occasion, la FDSEA, les JA et la Chambre d'Agriculture ont demandé l'ouverture du dossier calamités agricoles.
La demande de la profession va donner lieu à l'ouverture d'une enquête statistique de la DDT, à partir de cartes pluviométriques, qui sera suivie de visites sur le terrain en vue d'évaluer les pertes liées à la sécheresse sur l'ensemble du territoire.
Il faut souligner qu'un dossier calamités agricoles ouvre l'accès à trois mesures : l'indemnisation via le fonds national des calamités agricoles ; la mise en place de report de cotisations de la MSA ; l'exonération de la taxe sur le foncier non bâti. Notons que ce type de dossier calamités agricoles peut s'accompagner de l'ouverture de prêts bancaires spécifiques à taux réduits.

Opération paille
Dans les jours et semaines qui viennent Yannick Fialip entend également porter ce dossier au niveau national, en évoquant la situation difficile que traverse notre département auprès des responsables nationaux de la FNSEA.
La FDSEA a lancé une commande groupée de paille exceptionnelle sur des fins de stocks 2013. « En quelques jours, toute la paille disponible est partie » s'étonne le Président. « Mais nous allons lancer une autre opération, sur la nouvelle campagne, en négociant les prix les plus avantageux, pour répondre aux demandes des agriculteurs en paille comme en fourrage» précise-t-il.


Véronique Gruber

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui