La Haute-Loire Paysanne 17 novembre 2015 à 08h00 | Par Helena Cauvet

En vidéo : rassemblement républicain à l'Hôtel du Département suite aux attentats

Hommage : Lundi 16 novembre, à l’initiative de Jean-Pierre Marcon, de nombreux élus et représentants de l’État étaient rassemblés pour «marquer l’unité des élus de la République».

Abonnez-vous Réagir Imprimer

En vidéo : rassemblement républicain à l'Hôtel du Département suite aux attentats © HLP

Suite aux attentats de Paris vendredi 13 dernier, un rassemblement républicain a été organisé, lundi 16 novembre dans l'après-midi, à l'Hôtel du Département afin de «marquer ainsi l'unité forte des élus de la République face aux tragiques événements qui visent à remettre en cause les fondements-mêmes de notre démocratie et de notre pays». Ce rassemblement s'est déroulé à l'initiative de Jean-Pierre Marcon président du Département, en présence M. Le Prefet Eric Maire et du président de l'Association des Maires Jean Proriol. Jean-Pierre Marcon a insisté sur la détermination des élus pour ne pas «céder à la peur» et ainsi montrer «l'unité nationale face au terrorisme». Il s'est également exprimé sur les nombreuses réactions, notamment dans le monde entier, qui ont apporté leur soutien à la France.Jean Proriol est, quant à lui,  revenu sur les «attaques ciblées de Charlie Hebdo et de l'hypermarché Kasher où 17 personnes sont déjà tombées» en janvier dernier, en soulignant les importantes manifestations de solidarité «pour la défense de la République» qui ont suivi, mais également les dispositifs mis en place à ce moment-là qui ont permis d'éviter d'autres dégâts. Eric Maire Préfet de Haute-Loire enchaîne : «nous avons ce matin observé une minute de silence» (…) Il s'agit de montrer notre détermination sans faille à lutter contre un ennemi dont le but ultime est d'anéantir les valeurs qui fondent notre contrat social, les valeurs de notre République». Il a ajouté qu'à la suite de ces événements il avait demandé l'évaluation de la menace en Haute-Loire, et également l'annulation ou le report des événements festifs afin de respecter le deuil national de 3 jours. Des mesures et des moyens importants ont été développés sur le département notamment avec des patrouilles de police renforcées pour appliquer les mesures vigipirates.Et de terminer par : «la situation de tension que connaît notre pays doit également nous conduire à être vigilants sur les amalgames qui pourraient être faits entre terrorisme et pratique religieuse. À ce sujet, des graffitis ont été inscrits cette nuit - dimanche dans la nuit - sur la RN88. (...) Je suis persuadé que nous saurons lutter contre cette nouvelle menace parce que nous sommes mobilisés, nous avons le sens de l'intérêt général et que nous savons nous rassembler autour de nos valeurs fondamentales. Vive la république, vive la France». Le discours de François Hollande à Versailles à l'occasion d'un congrès exceptionnel réunissant députés et sénateurs a ensuite été diffusé sur grand écran, annonçant sa demande de prolongation de l'état d'urgence pendant 3 mois, une évolution de la Constitution mais aussi la création de nouveaux emplois, notamment 5 000 policiers et gendarmes d'ici 2 ans. «La France est en guerre. Les actes commis vendredi soir à Paris et près du Stade de France, sont des actes de guerre. Ils ont fait au moins 129 morts et de nombreux blessés. Ils constituent une agression contre notre pays, contre ses valeurs, contre sa jeunesse, contre son mode de vie». Afin de saluer le dévouement de tous (forces de polices, secours...) et de montrer son soutien à l'ensemble des familles des victimes ou blessés, la salle a observé une minute de silence. La Marseillaise a ensuite marqué la fin de ce rassemblement républicain.


Héléna Cauvet

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui