La Haute-Loire Paysanne 26 novembre 2014 à 08h00 | Par Suzanne Marion d’après le site www.gouvernement.fr

Région : Auvergne et rhône-Alpes ne forment plus qu’une seule région

La nouvelle carte des régions a été adoptée par l’Assemblée nationale le 20 novembre dernier.On est passé de 22 à 13 régions..

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Carte des possibles 13 nouvelles régions de France
Carte des possibles 13 nouvelles régions de France - © www.cartesfrance.fr

La France compte désormais 13 régions au lieu de 22 jusqu’alors. La carte de ces 13 nouvelles régions a été définitivement adoptée après un vif débat en deuxième lecture à l'Assemblée nationale, dans la nuit du mercredi 19 au jeudi 20 novembre. Six heures de débats ont encore été nécessaires pour réduire le nombre de régions à l'horizon 2016, alors que l'Assemblée nationale avait déjà adopté en première lecture, le 23 juillet, cette carte à 13 régions. Le 30 octobre 2014, les sénateurs avaient de leur côté voté pour une carte à 15 régions en rétablissant l'autonomie de l'Alsace, du Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées. Lors du vote solennel du 25 novembre, les députés ont adopté définitivement la carte à 13 régions.
Cette nouvelle carte territoriale «prend en compte les volontés de coopération qui ont été déjà engagées par les élus», a expliqué le chef de l’État dans sa tribune à la presse quotidienne régionale du 3 juin 2014.
Ainsi, les régions françaises seront de taille équivalente aux autres régions européennes et seront capables de bâtir des stratégies territoriales. A ce titre, les régions disposeront de compétences stratégiques élargies et d’outils pour accompagner la croissance des entreprises. Elles deviendront également «la seule collectivité compétente pour porter les politiques de formation et d’emploi, pour intervenir en matière de transports, des trains régionaux aux bus en passant par les routes, les aéroports et les ports. Elles gèreront les lycées et les collèges. Elles auront en charge l’aménagement et les grandes infrastructures», a expliqué le chef de l'Etat. Et d’ajouter : «elles disposeront de moyens financiers propres et dynamiques. Et elles seront gérées par des assemblées de taille raisonnable. Ce qui veut dire moins d’élus». Reste à savoir comment seront répartis les moyens pour permettre à ces entités de mettre en oeuvre leurs compétences. Mais c’est c’est un autre débat.

Alors, comme annoncé depuis plusieurs mois, l’Auvergne est donc bien rattachée à Rhône-Alpes,  la Bourgogne à la  Franche-Comté, le Languedoc-Roussillon à Midi-Pyrénées, et la
Haute-Normandie à sa voisine la Basse-Normandie.
De nouvelles fusions ont largement animé les débats. Ainsi le Poitou-Charentes, le Limousin et l’Aquitaine seront réunis, comme le Nord-Pas-de-Calais avec la Picardie, ou encore la Champagne-Ardenne qui rejoint l’Alsace et la Lorraine.
Enfin six régions demeurent inchangées : la Bretagne, la Corse, l’Ile-de-France, le Centre, les Pays de la Loire, et Provence-Alpes-Côte d'Azur.
La région Centre reste ainsi seule, alors qu'elle devait être initialement rattachée au Poitou-Charentes. De même, les Pays de la Loire et la Bretagne restent deux régions séparées.


Suzanne Marion d’après le site www.gouvernement.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui