La Haute-Loire Paysanne 26 mars 2014 à 16h12 | Par Véronique GRUBER

Porc - Trouver des solutions pour redynamiser la production porcine

Rendez-vous le 11 avril sur l’exploitation de Mickaël Agrain, au Bouchet-St Nicolas, pour une journée spécialement dédiée à la production porcine.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le 11 avril sera une journée spécialement dédiée au Porc au Bouchet St Nicolas.
Le 11 avril sera une journée spécialement dédiée au Porc au Bouchet St Nicolas. - © HLP

Vendredi 11 avril, la production porcine se trouvera au coeur d’une journée de débats, de témoignages et de visite d’exploitation. Organisée par la FDSEA, les JA, la Chambre d’Agriculture, l’association Porc de Haute-Loire et les organisations de producteurs du département, cette journée se déroulera sur l’exploitation de Mickaël Agrain, producteur de porcs (engraisseur) au Bouchet St Nicolas et secrétaire général des JA 43.
«Comment redynamiser la production pour conforter la filière ?» telle sera la problématique centrale de ce temps d’échange. «Cette journée est à l’initiative du président de la FDSEA, Yannick Fialip, qui tient à ce que toutes les productions de notre département soient pérennes» souligne Maurice Imbert, président de la section porcine de la FDSEA.

Inquiétude
Or, une inquiétude plane sur l’avenir de la production porcine de notre département... «Depuis 2011, nous avons perdu 25 des élevages détenant des truies (40 élevages en 2014 contre 54 élevages en 2011). Nous avons également perdu 1150 truies (- 16 du cheptel), ce qui induit une perte de 25 000 porcelets ou porcs charcutiers. La mise aux normes étant l’élément déclencheur de ces évolutions» explique Maurice Imbert.
Les éleveurs de porcs regrettent amèrement que la réforme de la PAC n’ait pas pris en compte leurs revendications. «Nous avons été écartés en raison d’une absence de volonté politique de l’Etat Français» déclare le président de la section porcine.

Réfléchir ensemble
Aussi avant d’arriver à un point de non retour, la FDSEA souhaite rassembler acteurs de la filière, élus, représentants de l’Etat, banques, OPA, lycées agricoles et CFPPA au Bouchet St Nicolas, pour réfléchir ensemble à des solutions pour redynamiser la production porcine altiligérienne et maintenir l’activité des outils d’abattage et des fabricants d’aliments.
La journée du 11 avril démarrera à 9h30 par un état des lieux de la production porcine en Haute-Loire avec le témoignage d’éleveurs et de partenaires de la filière. Suivront une présentation économique chiffrée de CERFRANCE Haute-Loire sur la production et un débat orienté sur l’idée que la production porcine est une chance pour le territoire.
A travers ce débat,«l’objectif est de répondre à la problématique centrale de cette journée. Nous souhaitons trouver des solutions et nous attendons des engagements de la part des élus et des partenaires de la filière.
L’après-midi sera consacrée à la visite de l’exploitation agricole de Mickaël Agrain.


Véronique Gruber

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui